Partir au ski tout frais payé à Megève c‘est ça le luxe​, les montagnes russes pour arriver au châlet,  le retour vers la riante vallée de la réalité.

Montagnes Russes

Les vacances approchent et vous êtes invité à Megève pas votre ami Gringonuts qui, contrairement à vous, croule sous le cash. Il vous est demandé de convoyer sa femme, la troisième que vous ne connaissez pas encore et ses deux mômes avec son break Audi (prononcer Aodi) de fonction. Le Gringonuts, qui voyage beaucoup pour le business, les rejoindra sur place par Genève.

MarGagarine

La nouvelle femme de votre ami, Katrina d’origine slave, ex-mannequin traduction semi-prostituée, (elle déménage la jacqueline) ne considère les gens, (pas ceux du voyage) qu’à partir d’un certain niveau de revenu, autant dire qu’elle vous catalogue : tireur de  tarot Tsigane, rendez-vous est pris avec Ka (il faut l’appeler comme ça) pour départ à 7h du matin.

Ra-ra-ras-Poutine

Vous débarquez à l’heure dite dans l’hôtel particulier de Ka, la musique «ai confiance, crois en moi» du livre de la jungle résonne  dans votre tête, un café vous est proposé par la gouvernante, sorte de Nanny Mac Fee du début du film. Vous refusez poliment et demandez où est la voiture, «dans le garage Monsieur» appelez-moi Marcello s’il vous plait. Ka est habillée comme pour un défilé mais refuse d’emmener ses Louboutins à Megève.

 

Zavatta en Zastava

La caisse fait 450 bourrins montés par des Cosaques, Full option ça change de votre Citroën cactus où un nigaud anticipe la question de l’acheteur sur les options  «oui elle l’a», parce que la vôtre elle l’a pas. Vous vous coltinez les bagages sous le regard des filles et des mômes qui visiblement trouvent que vous êtes un peu faiblard, à soulever les malles TT trucks en cuir black qui pèsent juste 3 tonnes et c’est transpirant comme un porcelet que vous prenez place à bord du vaisseau amiral.

 

Mouvement Da-da

GPS, clim ceinture attachée, personne n’a rien à raconter, vous tripotez les commandes intuitives «juste pour Einstein» et tombez sur la sélection de cd,  vous hésitez entre Rika Zaray et  Yvan Rebroff  himself. Sortie de Paris Ok, autoroute vers la montagne…  Vers 12 h Ka me demande sur le légendaire «Ah si j’étais riche» ce que j’ai prévu pour le déjeuner, heu rien je suggère que l’on sorte de l’autoroute, sans façon me dit-elle c‘est beaucoup trop dangereux.

 

C’est du Gogol

« Digidigidigidi » m’envoie Ivan, Bon, je vais faire un plein il y aura surement un endroit pour vous restaurez. »

Total Marcello, Total  tonne Ka, nous avons une carte et nous devons impérativement  nous arrêter dans cette station, ah ça défile, Shell, Fina, BP, Rebroff chante Noël mais j’en connais aucune,  Esso, Avia , Agip,  j’annonce, «soit nous nous arrêtons à la prochaine station soit nous tombons en cale sèche»  si j’avais annoncé la  Retraite de Russie c’était du kif, Ka fait des petits signes négatifs de la tête, la gouvernante souffle bruyamment, là j’envoie direct, il suffisait de me prévenir en amont pour que je m’organise .

 

Le goulash ou le goulag

Le plein à 250 roubles chez Shell plus le repas des mômes et de la Nanny pris au grill-courte-paille casse sévèrement ma moyenne.   Vous ne mangez rien Monsieur Marcello ? non, je suis no gluten vegan et je refuse de bouffer ce qui est servi ici.

Vous êtes bien difficile et bien prétentieux Monsieur Marcello me rétorque la nurse, qui s‘est tortoré un immonde hachis Parmentier de canard et a fini celui des 2 mômes.

 

Mine de sel

A la voiture après contact, Ivan attaque un «c‘était le temps des fleurs»  juste énorme avec sa voix de stentor laïlaïlaïlaïlaï.

Trois heures plus tard dans un silence de cathédrale orthodoxe, j’ai renoncé à Rika ZaraÏ.

Nous attaquons la montagne, la neige tombe dru, Marcello est-ce bien raisonnable de monter par ce temps ? m’interroge Ka.

Non ce n‘est pas raisonnable du tout mais quitte à mourir autant que ce soit en Aodi plutôt qu’en Cactus, comment ?  Hum,  je suis très inquiète …

 

La Mer Noire de glace

Oui, oui, je sais Greg m’a dit que vous avez peur de tout,En vrai il a rien dit mais je vois qu’il va ramasser et payer la douane

Et que c’est pas volé vu ce que je subis.Un hurlement, je sursaute,  les bas côtés,  les bas côtés Marcello, les bas côtés.

Quoi les bas côtés  je hurle.Il y a des ornières je veux descendre stoppez l’Aodi,Mais, vous n’avez pas pris vos louboutins Ka, c’est impossible.

 

450 bourrins pour un empire

C ‘est la Bérézina dans la voiture, les filles sont juste hystero-loufdingues, Nanny fait des incantations célestes, tandis que Ka hurle littéralement de terreur, tellement que les mômes ne peuvent plus jouer même avec leur casque.

La soubrette dit qu’elle est témoin, de Jehova je lui demande ?

Oh qu’elle répètera tout à Monsieur Gringonuts et que ça va très mal se passer pour moi.

 

Pas de Bol-shoï

25 mn de ballet russe plus tard les deux gourdes qui tiennent les enfants entre leur bras en gémissant s’apaisent.

Nous arrivons à Combloux l’ex-station des pauvres,  juste avant Megève, là je me gare en épis de vache, descends de l’Aodi. Quel silence, quel calme.

Pour déclarer : Fräulein vous m’avez totalement convaincu ce sera sans moi les christianias.

 

Mourir sur la Seine

En seconde, dans le train qui vous ramène, vous vous dites que vous l’avez échappé belle et pensez à cette phrase de Guitry, le luxe est une affaire d ‘argent, l ‘élégance une affaire d’éducation.
Vous souriez à cette pensée, les rails parlent entre eux avec des bruits réguliers, vous êtes heureux, Greg vous pardonnera tout, la seule chose qui compte dans la vie c’est pas le luxe, c’est l’amitié.

Auteur chicmaconciergerie

Plus d’articles de chicmaconciergerie

Join the discussion Un commentaire

  • manicure dit :

    Howdy would you mind letting me know which webhost you’re
    utilizing? I’ve loaded your blog in 3 different internet browsers and I must say this blog loads a lot
    faster then most. Can you suggest a good web hosting provider
    at a honest price? Thank you, I appreciate it!

Laisser un commentaire

All rights reserved Salient.